Le Photovoltaïque : les risques

Rapport de l'ADE 2011

 

 

 

B.1PROJETS D'IMPLANTATION de CENTRALES PHOTOVOLTAÏQUES

(Dossier suivi par D.D.N.A, l'A.D.E, l'ADIR et l'ARNASSEN)

Deux sites sont envisagés : l'un de 40 ha, opération conduite par le Syndicat Mixte du Pôle d'Activités de Villaroche (SYMPAV) à Montereau-sur-le Jard  pour une production de 20 MW, et l'autre de 22 ha dans la ZAC du Levant à Lieusaint pour une production de 50 MW. Cherchez l'erreur !

 

B.1.1 Nos différentes interventions

 

ØRéunion à l'E.P.A le 23.12.2010, avec la participation de M. BISSON, Président

ØRendez-vous le 11.03.2011avec M. CUYPERS, président de la Chambre d'Agriculture de Seine et Marne.

Øcourrier à M. BISSON, président de l'EPA, pour présenter à nouveau nos interrogations et propositions du 23 décembre. Ce courrier est resté sans réponse, hormis celle de

M. DEPRESLE, Directeur de l'EPA… qui n'en n'avait aucunement été destinataire !

Øcommuniqué de presse en date du 16 novembre 2011.

 

À chacune de ces interventions, nous réitérons nos désaccords et nos demandes.

 

B.1.2  Nos désaccords: Ils portent sur :

 

Øle choix de centrales photovoltaïques au sol, alors que, dans Le Parisien du 19 octobre 2011, le Préfet de Seine & Marne se dit opposé «par principe à toute implantation photovoltaïque qui empiète sur le territoire agricole», alors qu'il y a «suffisamment de toits sur lesquels les implanter».

Øle fait qu'une collectivité locale puisse contribuer à l'augmentation du coût de l'électricité via la Contribution au Service Public de l'Électricité (C.S.P.E) qui finance l'écart défavorable entre le tarif d'achat aux Centrales photovoltaïques et le prix du marché.

 

 

B.1.3 Nos demandes

 

Concernant plus particulièrement le projet à Lieusaint, les associations concernées souhaitent :

 

Øque l'on s'interroge sur la stratégie d'EDF Énergies Nouvelles qui choisit des panneaux photovoltaïques ultraminces reposant sur une technologie utilisant comme matériau semi-conducteur le tellurure de cadmium,alors que celui-ci est l'objet d'une forte controverse en matière de santé publique parmi les grands acteurs de la filière photovoltaïque, notamment dans le cadre de l'application de la Directive Européenne Restriction of Hazardous Substances (RoHS).

Øpouvoir disposer, en fonction de l'avancement du projet, des documents suivants : le dossier de candidature ; la note préalable démontrant la compatibilité du projet avec les documents d'urbanisme en vigueur ; le permis de construire ; l'étude d'impact environnemental ; l'autorisation d'exploiter et la déclaration préalable.

Øconnaître les conditions de management environnemental d'un éventuel chantier ; la politique d'entretien du terrain loué ; les obligations contractuelles, à l'issue de l'exploitation, relatives à la réhabilitation du site ainsi qu'au recyclage des panneaux et structures ; l'impact réel en termes d'emplois pérennes.

Øsavoir ce que deviennent les projets des filières de valorisation de la biomasse qui, selon les élus, semblaient être porteuses de notoriété pour la Ville Nouvelle de Sénart.

 

Nous refusons la destruction de terres agricoles et l'utilisation du tellurure de cadmium. L'énergie solaire doit passer par les toitures et utiliser des technologies sûres.

 

 

B.1.4  Et malgré tout

 

Une Enquête publique est d'ores et déjà en cours jusqu'au 16 décembre 2011 inclus. M. le Commissaire enquêteur recevra le public à Lieusaint le vendredi 16 décembre de 15 à 18 h. 

 

 

Voir le dossier enquêtes publique